°~Das Kreuz Des Engels~° Index du Forum
°~Das Kreuz Des Engels~°
Faible ou puissant ? Qui serez-vous ?
 
°~Das Kreuz Des Engels~° Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Chienne de vie [pv Chester Field] ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    °~Das Kreuz Des Engels~° Index du Forum -> °~ A l'intérieur de la ville °~ -> Sero
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Elanor Luëma
Esclave humain

Hors ligne

Inscrit le: 14 Avr 2008
Messages: 58
Age: 18
Esclave de: Personne pour l'inst

MessagePosté le: 18/02/2010 23:29:29    Sujet du message: Chienne de vie [pv Chester Field] Répondre en citant

Quand on n'a pas connu la liberté, doit-on se résigner et attendre son sort ? Attendre qu'un maitre vienne faire son choix ? Non ! Certainement pas. Elanor connaissait le goût de la liberté, elle l'avait sentit pendant quelqu'un minutes avant d'être rattrapée par des semi-démon et retournée ni une, ni deux au marché des esclaves. Chienne de vie.

Bon, pas la peine de vous préciser dans quelle position elle était à ce moment même … si ? Bordel ! Bon, pour faire court, Elanor était sur une estrade, avec d'autres esclaves, le pied enchainé à un pilier pour plus de sécurité. Les humains avait beau être plus faibles, ils pouvaient se montrer malins. Hé, mine de rien, cette race là n'était pas entièrement incapable et inutile. A cet instant, elle était débout, adossée au mur et évitant le regard de la populace. Comme cela, il y avait moins de risque qu'on l'achète et plus de chance pour elle de tenter une nouvelle évasion. Pour l'instant, cela s'annonçait plutôt bien : la vente serait terminée dans une heure ou deux et elle n'avait pas encore d'acheteur potentiel.

Avec un léger soupir, la jeune femme passa la main des les cheveux pour tenter d'y enlever les nombreux nœuds. Peine perdu … elle avait l'air d'une vraie sauvageonne en plus de ses habits pas très nets : une simple tunique d'un blanc cassé sans aucun accessoire. Elle lui arrivait au-dessus du genou. En bref, c'était la tenue des esclaves mis en vente sur le marché. Tous la même, ajustant certaines pour avantager le produit. Quel business ! Écœurant !

"Celle ci pourrait vous intéresser !"

Tient, on parlait d'elle. Elanor croisa les bras sur sa poitrine et snoba le potentiel acheteur qui s'était arrêté devant elle. Bien souvent, avec un tel comportement, il passait leur chemin, peu désireux de faire l'éducation d'une esclave et de toujours l'avoir à l'œil. A quoi bon si c'est pour balancer de l'argent par les fenêtres ? De l'argent perdu, voilà ce qu'elle était. L'acheteur passa son chemin et tourna autour d'un jeune garçon plutôt craintif. Le coin de sa lèvre se souleva. Tellement facile ! Trop facile, non ?

_________________
Chut ...

[Hum...]
[...]
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 18/02/2010 23:29:29    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Chester Field
Ange

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2009
Messages: 145
Age: 36 ans.
Métier: Juge.

MessagePosté le: 19/02/2010 00:37:39    Sujet du message: Chienne de vie [pv Chester Field] Répondre en citant

Hé hé hé.
Hé hé hé hé hé hééééé.

Si vous voulez savoir pourquoi je rigole connement assis sur un pack de bières dans le coin d'un pièce trop éclairée, faut faire un retour en arrière. Truc muche – encore un gars du boulot – fête ses quatre cent ans en invitant plein de monde avec de l'alcool, et moi je tiens pas l'alcool. J'aime bien Truc muche, même si je retiens pas son nom, on va vomir ensemble notre repas du midi pour rester baisable (je parle sous l'influence de l'alcool, cherchez pas). Bon, moi je baise pas, mais lui il tire, bref.
Je vous ai dit que je tiens pas l'alcool ?
Le gros relou aux soirées pour qui il faut faire l'infirmière, c'est moi, le premier beurré de la soirée. Celui qui dégueule sur les invités, oui voilà, exactement. Celui qu'on invite pas d'habitude parce que pas saoul, il fait tout le temps la gueule et même qu'il a pas d'amis.

La soirée s'est déroulée, et moi j'me suis vomi dessus avant de m'endormir dans un coin. J'me suis réveillé le lendemain, et tout a recommencé. Le cirque, dès midi. J'étais complètement arraché, incapable de calculer ce que je faisais. C'est pour ça que je suis parti d'ailleurs, j'avais peur qu'on rompe ma chasteté, j'aurais pas protesté si on m'avait mis la main dans la culotte. Avant que je parte, il y a eu une conversation comme quoi j'avais pas d'esclave et que c'était tout à fait scandaleux.

- 'vous emmeeeeerde, 'vais m'en acheter un, hé hé héééé.

Ouais, j'suis pas complètement un gland, je sais où c'est. J'me suis rendu au marché (en rampant ? Non mais presque). J'ai jamais pu blairer cet endroit, c'est glauque. De jeunes mecs me regardaient d'un air angoissé, sur l'étalage, tandis que les vendeurs m'alpalgaient pour que j'achète leurs merdes. Y z'ont tous des têtes de con les esclaves t'façon, un putain de film d'horreur. J'fais pas tâche remarque, j'ai l'air d'une pute sale, qui s'est vomi dessus. On arrêtait pas de me demander si je voulais un jeune éphèbe. Naaaaan j'en veux pas, va te faire mettre-euuuuuh. Par pur esprit de contradiction, j'ai pris une fille, jolie pour ce que j'en savais. Elle faisait la gueule. Et elle était sale. Bon, j'ai peut être mal choisi, mais j'étais beurré, ça se pardonne non ? Le vendeur, une fois que j'ai donné les sous, l'a brutalement attaché par le cou avant de lui enlever le truc au pied et de me donner la laisse. Sexy, j'ai rarement vu une scène aussi gerbante. Qu'est ce que je fous là ? ...Bof, j'ai une esclave, maintenant je suis crédible dans mon rôle d'ange bien sous tous rapport – mis à part cette fâcheuse manie de pas baiser, c'est pas angélique ça.
Bon, j'ai pas eu trop de mal à retrouver chez moi, merci d'avoir posé la question. Et même beurré, j'arrive à tirer en laisse une jeune fille humaine. Bon, j'lui ai vomi dessus en chemin, mais c'tait pas exprès. On est rentré, j'ai fermé la porte d'entrée, enlevé le bordel qu'elle avait autour du cou (un peu maladroitement, effectivement) et déclaré ces grandes paroles :

- 'tain j'ai la dalle. M'occuperai de toi demain, t'peux aller pioncer.

Bon, elle, qu'elle ai la dalle, j'en avais complètement rien à foutre. Moi j'avais faim, et vu comment je me faisais mourir d'inanition d'habitude, c'était pas une petite faim de tapette. J'ai mangé super rapidement un tas de trucs, et j'me suis fait vomir pendant une heure – j'ai une brosse à dents à coté des chiottes juste pour cet usage. Ensuite j'me suis foutu à poil et j'me suis transformé en chien pour dormir tranquille. Le chien ne fait jamais de cauchemar, en plus ça l'angoissait de me sentir empoisonné. Il a dormi au milieu du salon, en comprenant pas trop pourquoi il y avait une fille ici.
_________________
Closer to God.

Clic !
[Excuse moi mais si c'est pas la classe ça !]
[Tout humanoïde qui possède des muqueuses, je suis très seul.]
Revenir en haut
Elanor Luëma
Esclave humain

Hors ligne

Inscrit le: 14 Avr 2008
Messages: 58
Age: 18
Esclave de: Personne pour l'inst

MessagePosté le: 19/02/2010 13:05:10    Sujet du message: Chienne de vie [pv Chester Field] Répondre en citant

Non ! C'est pas possible. Ce mec là n'était pas en train de la pointer du doigt (enfin pointer, tout est relatif, il la désignait tout en essayant de garder son équilibre). Elle était tombée sur un poivrot, incapable de vomir correctement et de cuver en paix sans se ridiculiser en public. Pathétique et surtout très humiliant pour elle. Et dire qu'elle pensait qu'être esclave ne pouvait pas être pire … être SON esclave allait être un calvaire. D'ailleurs, elle se demandait si elle ne préférait pas rester sur le marché, cependant, elle n'en eut pas vraiment le temps. En deux temps trois mouvements, elle s'était retrouvée affublée d'un collier de cuir et tenue en laisse par son nouveau maitre. Ô rage, Ô désespoir, n'ai-je dont tant vécu que pour cette infamie ? L'heure n'était pas vraiment à la poésie. C'est avec l'air d'un condamné à mort sur l'échafaud qu'elle suivit l'ange.

Et la route fut elle aussi un véritable supplice. De un, il avait du mal à marcher droit et plus par fierté que par gentillesse, elle le tirait par la manche pour lui éviter d'embrasser un poteau. De deux, il lui avait vomi dessus … Pendant un court instant, Elanor ne bougea pas, regardant cette substance particulièrement écœurante.

- Abruti ! Siffla-t-elle à voix basse entre ses dents

Elle en eut un haut le cœur, mais ne put s'attarder, il reprenait déjà la route. Et de trois … heu … et de trois … oh et puis zut. Bon, le fait est qu'ils étaient enfin arrivés dans l'appartement. Ely se permit un soupir de soulagement, mais ce n'était pas encore tout a fait terminé. Son maitre, vraiment attentionné, se mit en tête de lui enlever le collier. C'était gentil … mais en même temps, il réussit à l'étrangler à moitié. Ce fut un réel soulagement quand il lui dit qu'elle pouvait aller se coucher, sans autre forme de procès. Alléluia !

Elanor ne se fit pas prier et partit sans demander son reste. Cependant, au lieu d'aller directement dormir, elle s'enferma dans la salle de bain. Tranquillement, elle enleva sa tunique et entreprit d'y enlever le vomi. Non pas qu'elle jouait les bonnes à tout faire, mais devoir remettre sa tunique demain alors qu'il y avait encore du vomi …. on se comprend. Elle en profita aussi pour prendre une douche rapide. Ceci fait, elle laissa sécher son seul vêtement dans un coin avant de sortir sur la pointe des pieds, une serviette autour du corps. Pour retourner dans la chambre, elle devait passer par le salon … et elle fut surprise de trouver un chien endormi. Aucune trace du maitre. Son sourcil se haussa doucement tandis qu'elle surveillait le canidé. Étrange, mais bon qu'est-ce qui ne l'ait pas ici ?

- Chienne de vie, souffla t-elle doucement avant de tourner les talons.

C'était le cas de la dire, au sens propre comme au sens figuré. Ainsi, Elanor se glissa sous la drap d'un grand lit à baldaquin. Bah oui, il ne lui avait pas dit où dormir … alors autant en profiter. Un sourire ironique étira ses lèvres tandis qu'elle se roulait en boule et ferma les yeux. Pour l'instant, il n'y avait pas de quoi se plaindre. Vraiment rien. De toute manière, ce n'était pas dans ses plans de rester au service de quelqu'un. Tout vient à point qui sait attendre. Sur ces dernières pensées, elle s'endormit sans crainte, paisible. Un sommeil sans rêve et ressourçant. Malgré tout, elle fut réveillée à l'aube, à cause d'un rayon de soleil qui avait décidé de l'éblouir. L'esprit encore embrumé, elle chercha à la chasser comme une mouche … pour finalement ouvrir les yeux. Pendant un court instant, elle se demanda où elle était, mais cet état de dura pas bien longtemps. L'image de l'ange lui revint en mémoire et aussitôt, une grimace déforma son visage. Elle était bien ici, au chaud, dans un lit particulièrement confortable. Et il ne l'avait pas encore appelé. Un rire discret franchit ses lèvres. S'il était toujours comme ça, elle n'aura aucun mal à le manipuler. Ainsi, elle pourrait avoir un semblant de liberté sans pour autant être en fuite. Oui … c'était le bon plan. Maintenant il devait être plus ou moins sobre, la question est : sera-t-il aussi … étrange ?

_________________
Chut ...

[Hum...]
[...]
Revenir en haut
Chester Field
Ange

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2009
Messages: 145
Age: 36 ans.
Métier: Juge.

MessagePosté le: 19/02/2010 21:05:04    Sujet du message: Chienne de vie [pv Chester Field] Répondre en citant

Et ne me suis je blanchi en les travaux guerrier que pour voir en un jour flétrir tant de lauriers ? Ce bras qui tant de fois à défendu l'Espagne...
Le chien se lève, et avec d'infini précautions, va dans la cuisine chercher son Canigou. Il sait très bien renverser le sac de croquettes tout seul, par contre il aime pas l'humaine, par principe, il aime pas les gens. Moi ça va, il me connait plus que bien, même ma mère me connait pas aussi bien, mais les autres, c'est du danger potentiel. Ça fait tellement longtemps qu'un humain l'a pas touché... Moi pendant qu'il mange, je dors encore, loin de vous. C'est très reposant. Mais alors que le chien à envie de satisfaire une envie naturelle, je me réveille. Je dois de dire que je mets un peu de temps à recadrer ce qui s'est passé la veille et l'avant-veille. Bon au moins, pour ce que j'en vois par l'œil du chien, je suis chez moi. Il est borgne aussi le chien, du gauche lui. Voyons voir... Fête, trop bu. Jusque là ça se tient. Et... Esclave. Une seule pensée me traverse :
Putain de meeeeerde.
Bon, c'est pas un drame, ça arrive à des gens très bien d'en avoir un. Mais... Qu'est ce que je vais foutre bon dieu ?!
Va voir ce qu'elle branle.
Le labrador remue la queue en m'entendant dans sa tête, il est content, je suis réveillé. Il lui en faut peu, j'aimerais bien être aussi simple. Enfin il a compris le message que je lui ai envoyé : Aller voir la fille. Il y alla, mais à reculons. Bon chien obéissant, désolé je peux pas le faire moi même, j'suis genre tout nu moi.
Hm, une très jolie blonde, et elle a trouvé le chemin de la douche apparemment. Bien plus jolie en version propre en fait. Je note surtout la teinte de blond, plutôt claire, c'est pas si courant. Et la jeune femme est... dans mon pieu. Ma chambre. A moi. La mienne ! ...Bon, d'un autre coté, je l'ai acheté, je l'ai tiré par le cou, je lui ai vomi dessus et j'suis allé me coucher dans autre forme de procès. Mon offense est plus grande que la sienne, je crois. Je suis très embêté.
Mais première chose : faut que je la vire de ta chambre.
Le labrador, il est bien gentil, mais il sait pas parler, or, parler, j'en ai besoin assez rapidement là. Je peux pas me transformer parce que je suis pas habillé et mes fringues sont … ? Dans ma chambre. C'est bien, tu suis. Je suis un peu pudique. Donc...
Vire la.
Il grogne, il est pas trop chaud pour, mais il rentre et saute brusquement sur le lit en aboyant de toute ses forces. Sans remuer la queue. Il est pas con, il mime très bien la folie furieuse en grognant et en bavant partout. Il saute autour de la fille, pour qu'elle sorte de la pièce. A force de s'énerver dans tous les sens elle vire, et moi je me transforme et je ferme la porte. J'enfile un jean trop grand et un pull du même acabit avant de retourner voir cette fille et euh... Sortir de ce merdier. J'agite les ailes à petits gestes brusques (je les déploie pas, je les bouge un peu, c'tout), un tic nerveux.

- Hey ! Euh...

Mes mains dépassent même pas de mes manches, quelle crédibilité je veux avoir là ? Bref, faut lui dire... Je sais pas quoi.

- Bonjour euh... C'quoi ton nom ? 'fin bref euh... Ben hier j'étais pas dans mon état normal, t'as vu et euh... Enfin si tu préfères que j'te ramène là bas c'comme tu veux parce que euh... enfin j'ai pas besoin de quelqu'un chez moi spécialement et euh... enfin c'comme tu veux quoi.... T'as faim ? J'suis végétarien donc y a pas de viande, mais des pâtes ou des trucs comme ça y a moyen.

Bon j'suis p'tète un ange, mais j'suis pas vraiment méchant en fait.
_________________
Closer to God.

Clic !
[Excuse moi mais si c'est pas la classe ça !]
[Tout humanoïde qui possède des muqueuses, je suis très seul.]
Revenir en haut
Elanor Luëma
Esclave humain

Hors ligne

Inscrit le: 14 Avr 2008
Messages: 58
Age: 18
Esclave de: Personne pour l'inst

MessagePosté le: 20/02/2010 00:17:16    Sujet du message: Chienne de vie [pv Chester Field] Répondre en citant

Mais c'est quoi ce chien ? Il ne fallait pas lui dire deux fois, Elanor sortit vite fait de la chambre et se précipita dans la salle de bain pour remettre sa tunique. L'idée de se balader nue dans la maison ne lui plaisait guère et tant pis si elle n'était pas encore tout a fait sèche. La jeune esclave se rendit dans le salon et entreprit d'attendre le retour de l'ange. Au début, elle ne savait pas que le chien et lui ne faisait qu'un. Ce ne fut que lorsqu'elle le vit sortir de la chambre seul qu'elle crut comprendre. Transformation animale. Décidément, l'être humain devait sembler bien faible et pathétique.

Cette fois-ci, Ely le détailla un peu plus : tenue négligée, bien trop grande pour lui, niveau physique il était tel un parfait adonis. D'un coté, c'était un ange, a quoi fallait-il s'attendre ? Bien sur qu'il était beau, magnifique, mais en tout cas vraiment étrange. Il faisait de petits mouvements avec ses ailes, faisant tomber quelques plumes d'un blanc pur. D'un coté c'était merveilleux, mais cela la stressait un peu. Elle n'était pas à l'aise. Enfant, elle avait connue un maitre plutôt mauvais, du genre sadique et lui il était complètement l'inverse. Puis commença alors une longue série de propos hésitants. C'était le monde à l'envers, c'était comme si c'était lui l'esclave et elle le maitre. Insensé !

Un gargouillement lui répondit et un sourire gêné et peu franc étira les lèvres d'Elanor. Oh oui, elle avait fait. D'un coté, elle n'avait pas mangé hier et la bouffe au marché des esclaves n'était pas terrible, il fallait bien l'avouer. Elle n'avait connu que des bouillies, des miches de pain sec et du bouillon. Alors …


- Des pâtes, ca ira très bien.

La jeune fille le suivit dans la cuisine et le regarda faire. Ce n'est pas comme si c'était compliqué de mettre des pâtes dans de l'eau et de laisser pendant cinq minutes. Pendant ce laps de temps, aucune parole ne fut prononcée, Elanor était un peu déstabilisée et pas très franche, après tout, il était son maitre. Cependant, il paraissait attentionné, gentil au premier abord. Mais qui sait, peut être était-ce pour l'amadouer … bon sang, elle était en train de se faire un film là. Quand le plat de pâtes atterrit sous ses yeux, se fut comme la révélation du siècle. Ses yeux brillait de joie, comme un enfant à qui on offre un cadeau. C'était la première fois qu'elle mangeait des pâtes, pas de quoi en rire. Une première bouchée … l'extase. C'était tellement bon. D'un coté, elle n'avait jamais rien connu d'autre alors ça se comprend.

- Je m'appelle Elanor …

Le coin de sa lèvre se souleva, un sourire gêne étirait ses lèvres à cet instant. Finalement, elle était bien tombée … mais est-ce que cela allait durer ? Il avait bien dit qu'il n'avait pas besoin de quelqu'un chez lui. Ely avala une dernière bouchée avant d'entamer la conversion, si on peut appeler cela ainsi.

- Et vous, qui êtes-vous ? Qu'est-ce que je peux faire si vous n'avez pas besoin de quelqu'un ici ?

Vouvoyer son maitre. Peut-être pourrait-elle l'amadouer et rester avec lui. Elle ne voulait pas retourner au marché au risque de tomber sur un maitre bien moins gentil et compréhensif que l'ange (en tout cas il semblait l'être). Le regard de l'esclave était un peu triste et quelque peu craintif, exprimant ainsi ses pensées. C'était en quelque sorte un puppy eyes !

_________________
Chut ...

[Hum...]
[...]
Revenir en haut
Chester Field
Ange

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2009
Messages: 145
Age: 36 ans.
Métier: Juge.

MessagePosté le: 20/02/2010 23:07:08    Sujet du message: Chienne de vie [pv Chester Field] Répondre en citant

Scène surréaliste : Je prépare des pâtes pour une esclave. Ranafout, je suis chez moi je fais ce que je veux, puis j'apprécie pas l'idée de m'assoir à table et d'attendre qu'un guignol fasse tout à ma place, surtout que j'aime bien m'en servir, de ma cuisine. Pendant que je fais des pâtes, on dit rien, parce qu'il y a rien à dire, je suis un peu gêné en fait.
Je mets pas de gruyère sur les pâtes, parce que j'en ai pas (c'est fait avec du lait), j'me rabats sur de la sauce tomate (pas du ketchup, on sait jamais ce qu'il y a dedans). Je lui sers ça, et elle mange comme si je lui avais servi du caviar. Je suppose qu'elle a pas mangé des trucs aussi... raffinés (dur de coller cet adjectif à des pâtes) pendant sa captivité, mais je sais pas si ça se pose comme question. C'est douloureux pour les humains d'être en captivité apparemment, mais j'en sais rien, j'ai jamais bavardé avec un humain à propos de ça. J'imagine que c'est chiant, oui...
Je la regarde manger, et elle répond à ma question de tout à l'heure. Eleanor...

- C'est joli...

Avant d'embrayer sur une question légitime : Mais c'est quoi ce branleur qui achète des esclaves alors qu'il en a pas besoin ? Non elle a pas dit ça, mais je reformule, cherche pas. En plus elle me fait des yeux de nana... Je suppose encore une fois que des maîtres qui proposent des pâtes, ça court pas les rues. La garder... L'idée est séduisante, d'une ça me permettrait d'être crédible en tant qu'ange, un peu, et de deux... Bah elle est jolie et elle a l'air gentille, et j'suis un mec, que veux tu. Puis après l'avoir acheté, je peux pas me désister comme ça, c'est pas très sympa (oui j'ai des idées bizarres et je t'emmerde).

- M'appelle Chester, 'suis juge au tribunal, et euh... Bah en fait comment dire... Bin ça fait pas crédible que j'ai pas d'esclave vu mon boulot important et euh... Voilà quoi. Enfin c'était pas vraiment prévu, mais bon, c'est euh... comme tu veux.

Jamais été dans une situation aussi gênante de toute ma vie.

- En fait c'est 'tète parce que je suis très jeune, mais j'ai du mal à euh... Me faire à l'idée de posséder des gens et de les maltraiter, tout ça, déjà que j'arrive pas à donner un coup de pied à un chien alors... enfin j'veux dire... T'es pas un chien hein. Oui, je sais parler aux femmes. Faut absolument que je change de sujet de conversation là. Mais... T'as quel âge ? J'suis pas très doué en humain, j'sais qu'un vieil humain on dirait qu'il a le visage qui se casse la gueule, mais le tiens c'pas le cas. Quarante ans ? … J'en sais rien hein, j'suis vraiment pas renseigné. Est ce que c'est vrai que vous vivez que soixante dix ans et que vers la fin votre peau se casse la gueule et que vous vous usez intérieurement ? Est ce que les humains ça a besoin de manger des trucs en plus ou de faire je sais pas quoi de différent de nous pour rester en vie ? Et c'est vrai que les parents humains ils aiment leurs enfants super fort ? Hein ? Et c'est quoi le « cancer », et le « SIDA » ?

En fait les questions, ça m'est venu assez facilement parce que je me les suis toujours posées. Les parents angéliques sont pas super affectueux, parce que le but, c'est de faire plein d'enfants, pour avoir des ailes de lumière. C'est pour ça que les anges ont une super libido aussi, pour en faire plein. Regarde mes parents, ils m'ont jamais aimé super fort avec l'instinct maternel ou je ne sais quelle légende urbaine et je m'en porte pas plus mal (quoique). Quel intérêt ? D'un coup, je suis devenu super curieux. Je suppose qu'elle sait, vu qu'elle est elle même humaine. On m'a dit une fois que les humains, si ils mangeait pas de légume verts, ils mourraient d'avoir trop de caca dans le ventre, mais j'pense qu'on m'a raconté des conneries. A propos de ventre, si une fille vit chez moi... Ça veut dire qu'elle aura ses trucs de fille. Ouais, les filles, c'est comme les humains, j'suis pas très calé sur le sujet... bon je sais comment c'est foutu de différent (merci le porno), mais apparemment y aurait d'autre truc. Une fille, ça a besoin de tampons, j'ai vu ça à la télé. Une fois par mois. D'après ce que j'ai compris, y a du liquide bleu qui sort (regarde la télé tu comprendras), et quand elle ont le tampon, elles peuvent faire du surf, de la piscine, du tir à l'arc, du cheval...
Rien compris.
Bon j'ai jamais vu ma soeur – si j'en ai une – et j'ai jamais vécu avec une meuf, ça peut se comprendre non ? Et puis du liquide bleu qui sort et qu'il faut absolument absorber, ça me paraît quand même super crade. J'crois que ça a un rapport avec le fait de faire des enfants en fait. C'est peut être pour qu'ils passent mieux ?
_________________
Closer to God.

Clic !
[Excuse moi mais si c'est pas la classe ça !]
[Tout humanoïde qui possède des muqueuses, je suis très seul.]
Revenir en haut
Elanor Luëma
Esclave humain

Hors ligne

Inscrit le: 14 Avr 2008
Messages: 58
Age: 18
Esclave de: Personne pour l'inst

MessagePosté le: 21/02/2010 16:28:37    Sujet du message: Chienne de vie [pv Chester Field] Répondre en citant

Un juge ? Cela la surpris légèrement. Et bien oui, au premier abord il ne semblait pas vraiment … crédible. Il fallait l'avouer ! Et apparemment le fait d'avoir acheté une esclave, elle en l'occurrence, cela allait lui apporter un point positif. Son attitude lui arracha un petit sourire tandis qu'elle continuait à manger. Pas question d'un laisser un seule. Néanmoins, elle écoutait attentivement les propos de l'ange, cela lui permettait d'en savoir un peu plus sur lui, sur ce qu'il pensait. Et cette situation commençait petit à petit à lui plaire, un maitre peu autoritaire, n'aimant pas maltraité les autres. C'était l'idéal non ? Lorsqu'il lui dit ne pas être comme un chien, son sourcil se souleva tandis qu'un air amusé éclairait son visage. Il allait répondre à sa première question mais apparemment il semblait partit dans son monologue, lui posant toujours plus de question. Décidément, ce n'était pas commun et c'était aussi très gênant. Disons qu'elle n'avait pas l'habitude de ce genre de chose, avoir un dialogue avec une entité supérieur et lui expliquer ce qu'était être un humain.

Elanor croisa les couverts sur son assiette vide, cherchant ses mots. Mine de rien, ce n'était pas facile. Bon répondre à la première ne serait pas difficile, mais le reste … non pas que c'était plus difficile, mais disons que expliquer tout cela, ce n'était pas … habituel.


"Je n'ai pas 40 ans, dit-elle alors avec un petit rire dans la voix mais toujours légèrement distante, j'ai 18 ans. Mais c'est vrai, qu'à la fin, notre peau « se casse la gueule »"

Ely fit une légère pause.

"Il n'y a pas vraiment de limite de vie. Des gens peuvent mourir à 75 ans comme à 50 ans et plus tôt encore. On va dire que cela dépend de certain facteur comme …"

Encore une pause. Comme quoi ? Que pourrait-elle donner comme exemple … la solution se présenta rapidement à elle. Chester avait lui-même cité ces facteurs.

"Comme le SIDA ou le cancer, des maladies souvent mortelles pour nous." Maintenant il fallait expliquer tout cela. "Il n'y a aucun remède contre le SIDA et il se transmet facilement." Elanor ne prit pas la peine de détailler les moyens de transmission."Et le cancer, il en existe plusieurs sorte mais c'est une maladie aussi."

A vrai dire, elle ne pouvait pas tellement s'étaler sur le sujet. Ne l'oubliait pas, c'est une esclave. Lire, écrire, elle ne sait pas faire. Née dans une famille d'esclave, elle n'a pas eu une éducation de choix. Elle n'a donc pas beaucoup de connaissance, ne possédant que le strict minimum. Et puis, il y avait encore une dernière question. « Et c'est vrai que les parents humains aiment leurs enfants super fort ? » Pour sa part, elle n'avait pas eu beaucoup d'attention, mais elle savait qu'ils l'avaient aimée, peut être pas autant mais quand même. La jeune fille se mordilla la lèvre, perdue dans ses pensées puis elle regarda l'ange dans les yeux, haussant les épaules.

"Les parents humains peuvent aimer les enfants super fort comme pas du tout. Notre vie est liée au facteur chance finalement."

La chance … façon de parler. Mais bon, Elanor n'avait pas le droit de se plaindre. Après tout, elle n'était pas si mal tombée. Ce n'est pas tous les jours que l'on croise un ange qui vous pose des questions sur vous et votre espèce. La jeune fille n'avait plus l'impression de n'être qu'une moins que rien. Maintenant, c'était à son tour de poser des questions. Il lui avait donné envie d'en savoir plus.

"La vie des anges est-elle si différente ?"

Une question générale. Mais bon, il ne fallait pas trop lui en demander non plus. Elanor restait sur ses gardes, plus à l'aise mais encore distante. Rome ne s'est pas construite en un jour.

_________________
Chut ...

[Hum...]
[...]
Revenir en haut
Chester Field
Ange

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2009
Messages: 145
Age: 36 ans.
Métier: Juge.

MessagePosté le: 25/02/2010 13:16:56    Sujet du message: Chienne de vie [pv Chester Field] Répondre en citant

Dix huit ?! Que ça affronte de choses jeune un humain... C'est surréaliste d'être aussi peu âgé (comme moi quoi). Ensuite Elanor parle de maladie. Ah oui, on m'avait expliqué ça, c'est ton corps qui se casse la gueule de l'intérieur sans faire exprès. C'est vraiment mal foutu les humains, et les femmes encore plus (cette histoire de liquide bleu me perturbe beaucoup). Ça donne pas envie d'en être un, et puis en plus tu peux même pas voler dans le ciel avec les petits oiseaux... Non c'est pas pour faire une scène bucolique, c'est juste que c'est quand même un putain de jet d'adrénaline dans ton petit corps, et un truc pareil ça se refuse pas.
Bon, pour les parents, c'est logique en fait, sa réponse. Évidemment qu'il y a toujours des parents connard, mais je me demande comment on envisage la maternité quand on sait qu'on aura le temps d'en faire que quelques uns et qu'ils nous survivront sans doute. D'ailleurs, comment peut on faire des enfants en sachant qu'ils vont forcément finir maltraités par des immortels ? C'est complètement sadique.

- Ben euh... pour la différence... j'sais pas, on meurt pas souvent alors on envisage pas tout ça de la même manière...

J'aime bien cette fille, même si c'est une fille, elle a un gros avantage, une qualité plutôt rare : elle a pas tiqué sur mon œil manquant, pas un regard déplacé, rien, que dalle. J'aime bien, je suis plutôt tatillon sur le sujet (« ne me regarde pas, NE ME REGARDE PAS CONNARD JE SUIS PAS ATROCEMENT DEFIGURE ARRETE ! »). Peut être qu'elle s'en fout, qu'elle en a vu d'autres au marché aux esclaves – souvent ils sont très moches avec des morceaux en moins.
Enfin je manque à tous mes devoirs d'hôte, tu sais, les devoirs qui servent à rien et qui te culpabilisent.

- Tu veux un dessert ? J'ai de la charlotte à la fraise, mais j'aime pas trop ça – en vérité je suis grand amateur de fraise, mais le gâteau c'est trop calorique – on m'la donné.

Ouais, le gâteau il vient de me revenir en tête là. C'est marrant que je l'ai pas jeté tiens, c'est pas trop mon genre de garder de genre d'offrande du démon-maléfique-qui-est-vilain. C'est plein de gras. Un collègue me l'avait donné parce que sa meuf me trouvait trop maigre et voulait me remplumer à coup de gâteau.
_________________
Closer to God.

Clic !
[Excuse moi mais si c'est pas la classe ça !]
[Tout humanoïde qui possède des muqueuses, je suis très seul.]
Revenir en haut
Elanor Luëma
Esclave humain

Hors ligne

Inscrit le: 14 Avr 2008
Messages: 58
Age: 18
Esclave de: Personne pour l'inst

MessagePosté le: 28/02/2010 23:02:46    Sujet du message: Chienne de vie [pv Chester Field] Répondre en citant

[désolée, pas d'inspiration sur ce post =/]

Mais pourquoi avait-elle posé cette question ! Bien sûr que la vie des anges était différente. Idiote. Elanor finit son assiette de pâtes dans le silence, sans broncher. En n'en laissa pas une seule. Cela aurait été un sacrilège. Façon de parler. Elle leva les yeux vers lui, presque timidement (presque) puis s'essuya la bouche avec le revers de la main – pas comme un porc, évidemment – et en profita pour le détailler un peu plus. Bon c'était un ange, cela va s'en dire, avec un œil estropié mais bon, il en avait vu des personnes estropiées et franchement, parfois c'était pas beau à voir. Là c'était différent ! Chester avait un petit quelque chose qui changeait tout, qui le différenciait des autres anges.

Le fait qu'il lui propose de la charlotte aux fraises lui donna le sourire. Elle n'en avait jamais mangé, et rien que le nom lui faisait envie, mais elle secoua la tête de droite à gauche, signe négatif. Ely avait l'estomac n'ayant pas l'habitude de manger autant. La belle affaire. Décidément, pour elle, ici, c'était en quelque sorte un petit bout de paradis.


"Vous êtes vraiment spécial !"

Et c'était un compliment. Il n'était pas seulement différent dans le physique, mais aussi à l'intérieur. Il ne la considérait pas comme une esclave mais plutôt comme une sorte d'invité. En fait, pour la première fois depuis longtemps, elle était heureuse, vraiment heureuse. Bon, pas la peine de tomber dans le mélodramatique.

"Et vous faites quoi dans la vie ?"

Question de faire la discussion. Parce que bon, mine de rien, c'est lui semblait le plus mal l'aise des deux. Vraiment spécial.

_________________
Chut ...

[Hum...]
[...]
Revenir en haut
Chester Field
Ange

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2009
Messages: 145
Age: 36 ans.
Métier: Juge.

MessagePosté le: 31/03/2010 18:55:44    Sujet du message: Chienne de vie [pv Chester Field] Répondre en citant

[HJ : Faut dire, à faire le gogol au post précédent, je te laissais pas bien latitude à répondre. :/]

J'avais envie de creuser un grand trou, et de tomber dedans pour disparaître du monde. Putain de fille. En fait, j'aime bien les filles. De loin, genre dans un DVD. C'est plein de trucs bizarres, comme le liquide bleu (oui, ça me perturbe BEAUCOUP BEAUCOUP), et pas seulement. Dans la tête souvent. Mais là c'est pas une fille, c'est une humaine. Cette histoire de race me turlupine pas mal aussi, à ce stade là elle doit vraiment me prendre pour un con. D'une, je lui pose des questions bizarres, de deux, je suis pas méchant. Y a de quoi perturber ! Tu vois, elle me dit que je spécial, dans le sens de zarb. Enfin elle le dit pas avec une mine dégoûtée et tout, donc on va prendre ça pour un compliment. Bah oui, dans le fond, ça serait con qu'elle me reproche de pas être un gros taré sadique.
Faute de servir du gâteau, je m'allume une cigarette. Les clopes, ça fait coupe-faim il paraît, comme le café, et le bizu qui a inventé cette histoire là ferait mieux de planquer son cul avant de s'en prendre une parce que c'est du PIPEAU. J'ai super faim, genre à avaler un cheval en entier, à peu de choses près.

- Je suis Juge. Et mis à part ça, je m'emmerde. Je vis pour mon boulot quoi !

Je préfère ne pas m'étendre là dessus, on pourrait avoir l'impression que je me la pète. En plus, il me semble l'avoir déjà dit, peut être que les humains ça imprime moins bien et... Rôh, faut arrêter le stéréotype, elle a pas l'air plus débile qu'un autre, en tous cas moins que mes collègues de boulot qui savent pas faire la différence entre leur gauche et leur droite.
Je tapote ma cigarette sur un cendrier qui traine à portée de main (m'alimentant de fumée, il y a toujours un cendrier qui traine à portée de main). Voyons voir... passons aux aspects pratiques de ma vie avec ma nouvelle colocataires. Je suppose que je pourrais lui poser des questions sur ses goûts musicaux et ses passions dans la vie, mais c'est pas franchement la priorité. Et puis je sais pas draguer les filles moi. Ou alors quand elles sont mortes, mais passons.

- T'as besoin de trucs sinon tant que les magasins sont ouverts ? Dentifrice ? Fringues ? ...Et euh, enfin... on verra quoi.

Ma voix s'est un peu éteinte sur la fin, normal, j'ai failli mentionner les trucs de filles. Il faudrait vraiment un jour que je me renseigne, ça a l'air important cette affaire là. Il y avait des cours là dessus, mais moi j'ai suivi le cursus juridique... Enfin je vous rassure, l'amour physique je suis un peu plus calé... Pour la théorie.
_________________
Closer to God.

Clic !
[Excuse moi mais si c'est pas la classe ça !]
[Tout humanoïde qui possède des muqueuses, je suis très seul.]
Revenir en haut
Elanor Luëma
Esclave humain

Hors ligne

Inscrit le: 14 Avr 2008
Messages: 58
Age: 18
Esclave de: Personne pour l'inst

MessagePosté le: 07/04/2010 20:52:42    Sujet du message: Chienne de vie [pv Chester Field] Répondre en citant

[Hj : barf, c'était pour la bonne cause ... maintenant tu te la pète avec ton p'tit cadeau x)]

Il s'emmerde ! A la bonne heure ! Quand on a l'éternité devant soi, comment peut-on s'emmerder ? On peut se permettre plein de truc ! Mais bon, d'un coté ça peut vite devenir ennuyeux … mais quand même ! On n'a jamais assez d'une vie -humaine – pour tout savoir et tout connaître, tout découvrir … Et puis elle savait déjà qu'il était juge, en fait, elle voulait lui demander ce qu'il faisait d'autre, mais qu'importe ! Quelle triste vie ! Cependant, voyons le coté positif des choses : avec un juge comme maître, elle ne devrait pas avoir trop de soucis, logiquement. Après fallait voir le juge quoi ! Trop space, mais sympathique tout de même.

Puis il aborda un sujet qui l'intéressa beaucoup. Bah oui, Elanor n'avait rien. Et quand je dis rien, c'est rien ! Juste ce bout de tissu qui lui sert de robe : un truc affreux et sale quoi ! Alors …


"Des fringues seraient la bienvenue !"

Son hésitation à la fin la fit sourire. Et quoi ? Des sous-vêtements, des trucs de fille ? Un truc gênant ? Barf, de toute façon, elle verra bien.

"Et puis, je ne suis pas venue ici avec ma valise. J'ai absolument rien … alors forcement, si tu ne veux pas que je t'emprunte des trucs, faut aller faire les magasins."

Elle disait ça pour lui, hein, avec un ton légèrement moqueur, mais ça c'était dans son caractère ! Disons que si elle avait été à sa place, elle n'aurait pas apprécié qu'une autre personne touche à ces trucs perso. Et puis, là, elle commença ce pourquoi elle était là : elle débarrassa la table. Bon, ce n'était par soumission mais par habitude, que cela soit bien clair. Enfant d'esclaves, elle avait vite mis la main à la patte, alors bon. A force, tout cela devient un geste répétitif, une habitude quoi. Bon, et puis elle avait soif aussi ! De l'eau, y avait-il seulement de l'eau ici ? Bah oui, elle se posait la question parce que la première impression qu'elle avait eu de Chester au marché des esclaves était : C'est quoi cet ivrogne ? Brefouille ! I want some water ! WA-TER ! Son regard balaya la cuisine et se posa enfin sur l'objet tant convoité. Elle prit un verre – bah oui, elle n'allait quand même pas boire à la bouteille, c'était pas propre – et se désaltéra.

Peut-être le bonheur n'est-il qu'un contraste, mais il y a une foule de petits bonheurs qui suffisent pour parfumer la vie. Et alors, quel doux parfum !


"Bon … je te suis !"

Sur le coup, elle avait failli dire « on y va ou on baise », une expression avec ses amis esclaves … Mais bon, s'il prenait tout au pied de la lettre, elle était pas dans la merde. Donc autant ne pas tenter le diable … ou l'ange !

_________________
Chut ...

[Hum...]
[...]
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 24/01/2019 07:44:44    Sujet du message: Chienne de vie [pv Chester Field]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    °~Das Kreuz Des Engels~° Index du Forum -> °~ A l'intérieur de la ville °~ -> Sero Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com