°~Das Kreuz Des Engels~° Index du Forum
°~Das Kreuz Des Engels~°
Faible ou puissant ? Qui serez-vous ?
 
°~Das Kreuz Des Engels~° Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Il y a des choses auxquelles on n'échappe pas... ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    °~Das Kreuz Des Engels~° Index du Forum -> °~ A l'intérieur de la ville °~ -> Les bassins -> ¤ Soirée chaude ¤ [PV inscrits]
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Grimsnal Fenrir
Démon

Hors ligne

Inscrit le: 11 Jan 2009
Messages: 42
Age: 532 ans
Activité: Informateur
Esclave de: personne
Maître de: Lui même

MessagePosté le: 03/06/2009 20:16:48    Sujet du message: Il y a des choses auxquelles on n'échappe pas... Répondre en citant

Fenrir Grimsnal venait d'arriver à la fête organisée aux Thermes, invitation en main, cadeau de ce "Cher" Monsieur Quimn. Une fois n'est pas coutume, il n'était pas là pour le boulot. D'ailleurs, il aurait préféré. Il ne se sentait pas à l'aise dans ces endroits, du moins pas quand il s'agissait de s'amuser et de discuter sans arrière pensées, choses complètement inconcevable pour lui vu que personne n'agit sans attendre quelque chose de cette action. S'il avait été là pour un quelconque travail, au moins aurait su ce qu'il fallait faire et ne pas faire. Un malaise profond le gagnait à force d'être debout, proche de tant de personne. Il semblait étouffé entre ces gens qui riaient et se faisaient des courtoisies du début de soirée.

Il avait déjà repéré plusieurs personnes qu'il connaissait, mais il préférait ne pas les aborder. Ces personnes n'étaient pas des amis, pas plus que des ennemis. De simples clients qui préféraient certainement qu'on n'apprenne pas qu'ils avaient recours à ces services. Entre autre, il remarqua Alarin Zith Quimn accompagné de son exsclave, Melyssandre. Sur le moment, il se fit tout petit. Ce client là était bien capable de venir faire la conversation avec lui et par tout les Dieux, il lui donnait des sueurs froides. L'ombre d'un instant, il repensa même à ses yeux vides d'expressions mais il balaya vite cette pensée. Pas le moment.
Bref, cette ambiance festive lui pesait terriblement et il s'en éloigna pour se poser à un endroit plus calme, le bar.

Un endroit qui semblait lui aller à merveille. Assit dans l'un des coins, loin des bassins, il avait une vue sur le reste de la salle. Un emplacement parfait... Oui, si on omettait qu'il y avait encore un angle mort duquel il ne pouvait pas voir les gens arriver sans subir un torticolis monstrueux. Cependant, il n'y fit pas attention, pour une fois et commanda quelque chose à boire au barman d'un air distrait. Ces yeux vagabondaient de ci, de là, s'arrêtant parfois sur pour admirer une chute de reins intéressante ou une peau qui semblait particulièrement douce. Ces yeux vermeils s'allumèrent doucement... Ça faisait longtemps qu'il n'avait pas eu de compagnie... Il soupira, perdu dans ses pensées...

_________________
Cornes de guerre, sonnez l’heure de Ragnarök !
Que les destructeurs de l’homme rugissent depuis Jötunheim
Pour déchirer le monde et jeter à bas les océans
Jusqu’à ce que dans Asgard se réveillent les dieux endormis

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 03/06/2009 20:16:48    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Michaelis Von Black
Ange

Hors ligne

Inscrit le: 27 Avr 2009
Messages: 149
Age: 304
Métier: Aristocrate
Esclave de: Personne
Maître de: Rickel Dark

MessagePosté le: 13/06/2009 13:10:03    Sujet du message: Il y a des choses auxquelles on n'échappe pas... Répondre en citant

[<---]

En effet, un jeune démon se trouvait seul, dans un coin. Il avait l'air gentil, mais timide. Du moins, selon Michaelis, qui avait sa vision des choses. L'asociabilité ne faisait pas partie des concepts connus de l'angelot. L'observant, il prit une flûte de champagne sur un plateau et fit un grand bond, fluide et gracieux, pour "tomber du plafond" juste à côté de la personne qui n'était autre que le plus grand informateur, la personne la plus "au courant" de cette soirée : Fenrir Grimsnal.

Bien entendu, Michaelis ne le connaissait pas. Il ne s'intéressait pas aux choses de la politique du marché noir ou de l'économie officielle, bien que cette dernière soit la plus proche de lui. Nathanyel saurait peut-être que Fenrir n'était pas le plus grands des fêtards, mais pour le jeune Von Black, trouvait que toute personne venant ici était là pour s'amuser.

"Bonsoir!"

La voix cristalline et joyeuse au possible de l'ange retentit juste dans l'oreille du démon. Le petit garçon nota que Fenrir n'était pas des masses plus grand, mais il n'avait que de toutes petites ailes. Ce fait le fit sourire et s'émerveiller, il trouva ça particulièrement mignon. Mais il n'oubliait pas le minimum de bonne éducation.

"Je m'appelle Michaelis... Et Toi?"

Sa voix était d'une candeur exquise, l'expression de son visage incarnait l'innocence et la curiosité qui va avec. Puis, les questions s'enchainèrent, comme cela arrive souvent, lorsque les enfants découvrent quelque chose...

"Pourquoi Tu es seul? Tu attends quelqu'un? Tu t'amuses bien?"

Ceci pour en arriver à la question ultime, celle à laquelle il ne fallait jamais répondre à la légère. La réponse inadéquate coûta cher en émotions à bien des gens et seul Nathanyel savait dire "oui", avec le sourire et en toute connaissance de cause.

"Tu veux jouer avec moi?"
_________________
Profitons de l’instant, saisissons le présent.
Osons ne restons pas inertes !
Quand le monde court à sa perte.
Il n’y a pas de plaisir superflu !
(Mon Nathaniel)
Revenir en haut
Grimsnal Fenrir
Démon

Hors ligne

Inscrit le: 11 Jan 2009
Messages: 42
Age: 532 ans
Activité: Informateur
Esclave de: personne
Maître de: Lui même

MessagePosté le: 14/06/2009 01:04:43    Sujet du message: Il y a des choses auxquelles on n'échappe pas... Répondre en citant

Le regard perdu dans le vide, l'esprit ailleurs, Fenrir réfléchissait, comme à son habitude, à ces contrats. Les belles petites fesses des invités avaient bien vite été remplacée par ces froides pensées, ce qui l'effrayait un peu par moment, ce boulot finirait il par le bouffer véritablement? Aucune idée, et il n'eut pas le temps d'approfondir cet intéressant point de sa vie. Un rapace d'une blancheur immaculée venait de le surprendre. Sorti de nul part, il ne put s'empêcher de reculer sur le coup, le regard particulièrement méfiant. Cela sembla échapper au jeune garçon qui lui faisait face...

"Bonsoir! Je m'appelle Michaelis... Et Toi?"

Michaelis? Son esprit froid et analytique eut tôt fait d'associer ce prénom au réputé nom des Von Black. Il soupira... Michaelis Von Black était connu pour ces gamineries, son air mignon et, comment dire? Naïf? Oui, il y avait de ça. Une certaine candeur aussi, qui avait son charme, mais là n'était pas la question... Ce cher petit venait l'accaparer et ce n'était pas forcément du gout de l'informateur. Les questions commençaient à fuser dans tout les sens et c'est avec beaucoup d'exaspération qu'il répondit à la première.

" Fenrir... "

Un seul mot. N'importe qui aurait compris le message. Les yeux vermeils du démon brillaient d'ennuis tandis que son regard se portait sur les deux grandes ailes dont était pourvu l'angelot. Il se sentit d'un coup très ridicule. Ces ailes atrophiés bâtèrent pitoyablement dans son dos. Il aurait presque regretté le temps où celle-ci pouvait encore le porter... Tiens? Le petit avait finit sa série de questions. Il soupira une seconde fois, il ne servait à rien de se braquer avec ce genre de personne.

" Je n'attends personne et Je suis seul parce que j'en ai envie. "

Il omit la dernière question. Non, il n'avait pas le cœur à faire la fête. Ce genre de soirée n'était pas faites pour lui, il préférait les comités plus restreints, et encore. Il n'était tout simplement pas fait pour ce genre de festivités, c'était aussi simple que ça. Ennuyé par cette conversation, il se passa une main dans les cheveux, remontants le tissu fin qui lui servait de chemise qui ne cessait de tomber de son épaule blanche. La dernière question du jeune Michaelis lui arracha cependant un sourire.

" Tout dépends du jeu? A quoi veux tu jouer? "
_________________
Cornes de guerre, sonnez l’heure de Ragnarök !
Que les destructeurs de l’homme rugissent depuis Jötunheim
Pour déchirer le monde et jeter à bas les océans
Jusqu’à ce que dans Asgard se réveillent les dieux endormis

Revenir en haut
Michaelis Von Black
Ange

Hors ligne

Inscrit le: 27 Avr 2009
Messages: 149
Age: 304
Métier: Aristocrate
Esclave de: Personne
Maître de: Rickel Dark

MessagePosté le: 14/06/2009 20:14:55    Sujet du message: Il y a des choses auxquelles on n'échappe pas... Répondre en citant

Un joli prénom que celui du petit démon. Enfin, l'ange était petit, lui aussi. Vidant son verre d'une traite, comme pour cacher ses origines et son éducation, Michaelis rit, s'imaginant la tête de sa mère. Elle n'aurait jamais admit que son petit garçon chéri boive de cette manière. Enfin, aucune importance, il déposa la flûte sur le plateau d'un esclave qui passait par là et, toujours avec son sourire adorable, il posa ses deux petites mains sur l'épaule de son interlocuteur.

"C'est joli, comme prénom, ça! Tu es un ami de Nathanyel?"

Oui, forcément. Si quelqu'un était là ce que, par définition, il devait être un ami de Nathanyel. Le concept politico-diplomatique de la soirée ne lui traversa même pas l'esprit. Il savait qu'il y avait des gens ennuyeux, ou qui faisaient peur, comme le grand monsieur sans ailes. La réponse de Fenrir le surprit. L'effet produit n'était sans doute pas voulu. L'angelot décida de consoler le démon et le distraire.

"Comment peux-Tu vouloir être seul... On est ici pour s'amuser, non? Et maintenant, Tu n'es plus seul! Je suis là!"

Il dit tout ça avec son grand sourire, s'approchant de plus en plus de Fenrir. La peau blanche, encore plus que la sienne, était douce, à travers cette chemise. C'était très agréable et Michaelis s'en approchait, comme un enfant est attiré par la douceur d'une peluche. Peu importait ce que la peluche en question en pensait...

D'autant plus que la dernière réponse vint illuminer le visage enfantin du Von Black. Fenrir était prêt à jouer avec lui, il fallait juste qu'il trouve le bon jeu. Bon, se jeter dans le vide ici, ce ne serait pas très bon. Mais peut-être voudrait-il aller dans l'eau. Michaelis aimait l'eau des Bassins elle était chaude et avait une très bonne odeur. L'angelot sourit et dit à l'oreille de Fenrir, comme pour lui confier un grand secret.

"Si on allait dans l'eau? Hin, Fenrir? On pourrait aller là-bas, il n'y a personne et on serait seuls pour nager..."

Et il montra le bassin en question, caché derrière des rideaux sombres et ben à l'écart de la fête en elle même...
_________________
Profitons de l’instant, saisissons le présent.
Osons ne restons pas inertes !
Quand le monde court à sa perte.
Il n’y a pas de plaisir superflu !
(Mon Nathaniel)
Revenir en haut
Grimsnal Fenrir
Démon

Hors ligne

Inscrit le: 11 Jan 2009
Messages: 42
Age: 532 ans
Activité: Informateur
Esclave de: personne
Maître de: Lui même

MessagePosté le: 18/06/2009 22:28:00    Sujet du message: Il y a des choses auxquelles on n'échappe pas... Répondre en citant

C'est... Joli? Il y avait beaucoup de qualificatif qu'on pouvait associer au nom du monstre mythique de la mythologie nordique mais cette combinaison là, il ne l'avait encore jamais entendu. C'était censé être un nom de guerrier mais il n'en était rien. Pour sûr que si sa famille avait su, il aurait nommé de manière beaucoup moins "glorieuse". Enfin, Michaelis n'était pas censé savoir ce genre de chose, il resta donc de marbre face à ce compliment si sincère.
Ce qui le sidéra un peu plus, ce fut la réaction du jeune face à sa solitude. Comment ça, il n'était plus seul? Mais si, mais si... Je Veux être seul, j'ai rien demandé à personne moi! Un fin observateur aurait compris rien qu'en regardant l'air effaré de l'informateur.

* Et il s'approche de moi en plus, avec ces petites mains d'enfant... Je devrais faire quoi maintenant? Le repousser ou profiter de la situation?*


Si cela avait été quelqu'un d'autre, il n'aurait pas hésité. La manipulation est un art qu'il faut exercer. Cependant, avec le jeune Michaelis, il n'en fallait pas. Il était près à parier qu'il aurait pu lui raconter qu'il attendait une bande d'alligator, que cela n'aurait pas été difficile de lui faire croire. Mais bon, ce n'est pas pour cela qu'il hésitait, non. Le problème, c'est que malgré un certain effort pour cacher ses origines, Le jeune Von Black faisait parti des Sept et on ne rigolait pas avec ça... Il était hors de question de faire n'importe quoi. Remarquons au passage que l'esprit de Fenrir n'envisageait même pas d'avoir une simple conversation avec l'ange. Quoiqu'il en soit, il fallait qu'il réponde quelque chose...

" He bien... Je connais Elvil mais on ne peut pas parler d'amitié. C'est une connaissance. "

Le démon en avait profiter pour reculer légèrement. Il était plutôt mignon le petit Von Black mais il préférait garder une distance respectable pour le moment. Au moment même où cette pensée l'effleura, il sentit deux mains se poser sur ses épaules à moitié nues. Le contact doux le fit frissonner et lorsqu'il releva les yeux pour regarder l'angelot dans les yeux... Il ne résista pas. Il sentit son souffle caresser son oreille et il ne réagit pas.

*ok... Ca fait Trop longtemps que je n'est pas eu de relation, aussi bien physique que mentale, avec quelqu'un.... J'ai compris. Alors si maintenant on pouvait me dire ce qu'on a glissé dans mon verre, se serait bien.*


Il aurait franchement préféré ça. Lui si froid, si maitre de lui même était en train de se faire avoir royalement. Oui... Pourquoi pas les bains? Il n'avait même pas remarqué ce bassin à l'abri des regards. L'engrenage de l'esprit de Fenrir se mettait doucement en route. Le meilleur moyen de ne pas se faire baiser, c'est de jouer le jeu. Un fin sourire se dessina sur les lèvres du démon tandis qu'une main se glissait, semblant de rien, dans le dos du jeune Von Black. Il se rapprocha de la même manière de l'oreille de son interlocuteur et lui souffla:


" Pourquoi pas... Tu me montreras à quoi tu veux jouer... "

_________________
Cornes de guerre, sonnez l’heure de Ragnarök !
Que les destructeurs de l’homme rugissent depuis Jötunheim
Pour déchirer le monde et jeter à bas les océans
Jusqu’à ce que dans Asgard se réveillent les dieux endormis

Revenir en haut
Michaelis Von Black
Ange

Hors ligne

Inscrit le: 27 Avr 2009
Messages: 149
Age: 304
Métier: Aristocrate
Esclave de: Personne
Maître de: Rickel Dark

MessagePosté le: 25/06/2009 22:02:39    Sujet du message: Il y a des choses auxquelles on n'échappe pas... Répondre en citant

Le fait que Fenrir soir mal à l'aise durant un moment, Michaelis von Black ne le nota pas vraiment. Le malaise, ce n'était pas son truc. Il pétait les plombs lorsqu'un humain venait s'approcher de lui, mais il ne remarquait pas les choses aussi subtiles. Alors que les choses les plus subtiles pouvaient le faire basculer de la joie à une crise de larmes. Sans doute que le démon a rarement eut l'occasion de mener la conversation avec une telle personne...

Une personne qui avait visiblement envie de passer du temps dans ses bras. Une fois au bord du bassin solitaire, le rideau se tira seul, guidé par le don de l'angelot. L'instant d'après, c'était ledit angelot qui se retrouva en maillot de bain, ses vêtements soigneusement pliés sur une chaise à proximité. Deux secondes après, Fenrir se retrouva dans le même état, tout en délicatesse, mais sans qu'on lui pose la moindre question. Tout en entrant dans l'eau, le petit se gratta dans la nuque et marmonna :


"Je croyais que tous les invités étaient des amis de Nathanyel..."

Son corps balança doucement. Malgré ses ailes, énormes pour un si petit être pâle et adorable, il savait mettre en valeur de bons morceaux de lui-même, tout en laissant LES meilleurs cachés par son maillot blanc. Lorsqu'il s'installa, éclaboussant avec joie les jambes de sa nouvelle connaissance, et fit face à celle-ci, le blason des Von Black apparut sur l'unique vêtement qu'il portait. Les ailes se replièrent et on ne voyait plus qu'un petit garçon tout mignon, avec ses grands yeux verts.

Souriant malicieusement, mais avec une douceur et candeur sublimes, il attira son interlocuteur à lui pour se blottir contre son torse. Certes, Fenrir n'avait rien de musclé. Mais il était très doux, gentil avec lui et très très beau. Michaelis l'adorait déjà. Voilà l'une des multiples tares des enfants, ils font confiance à n'importe qui et ce tout de suite. L'enfange ne faisait pas exception à la règle. Mais comment voir le moindre danger dans ses yeux rouges, si beaux, dans cette voix douce et séduisante? Michaelis posa sa tête sur le corps de son interlocuteur.

Sa voix fut très petite, on aurait dit un enfant de trois ans...

"Tu es très gentil, Fenrir..."

Après un bref instant encore dans ses bras, il se souvint qu'ils devaient jouer à quelque chose... Un jeu des plus simples lui vint à l'idée. Son sourire enfantin et joyeux refit surface. Un petit souvenir aussi... Oui, il n'avait pas le temps de continuer avec l'Autre. Mais peut-être que Fenrir allait savoir jouer avec lui plus longtemps. Et surtout, ce jeu-là ne nécessitait pas qu'on se lève et donc qu'il quitte sa position, ô combien confortable...

"Tu veux jouer aux devinettes avec moi? J'ai rencontré un jour un humain... Il n'était pas méchant... Et il a joué aux devinettes avec moi... Mais on a pas su jouer très longtemps..."
_________________
Profitons de l’instant, saisissons le présent.
Osons ne restons pas inertes !
Quand le monde court à sa perte.
Il n’y a pas de plaisir superflu !
(Mon Nathaniel)
Revenir en haut
Grimsnal Fenrir
Démon

Hors ligne

Inscrit le: 11 Jan 2009
Messages: 42
Age: 532 ans
Activité: Informateur
Esclave de: personne
Maître de: Lui même

MessagePosté le: 13/07/2009 23:53:36    Sujet du message: Il y a des choses auxquelles on n'échappe pas... Répondre en citant

Apparement, il n'en fallait pas plus pour que le jeune Michaelis l'entraine avec entrain dans le bassin, sans lui demander d'autres explications. En moins de trois minutes, il s'était retrouvé déshabillé, dans la douce source d'eau chaude avec un petit angelot collé contre lui, pas plus habillé que l'informateur. Le contact avec la peau douce de l'ange le fit frissonner. Cependant, il mit ça sur le compte de la chaleur du bassin qui le détendait lentement. Si proche de lui, il pouvait sentir l'odeur sucrée de l'enfange qu'il aurait comparé avec celle de confiserie ou de caramel chaud. Une odeur d'enfant, de bonbon,... De quelque chose de délicieux. Ses fines mains d'ivoire se posèrent alors un peu plus fermement sur le dos du petit tandis qu'il écoutait le flot de paroles de son doux interlocuteur.
C'est un capacité qu'il avait gagné au fil des décennies: Penser et écouter en même temps quelqu'un sans perdre une miette du récit. C'est donc avec un fin sourire qu'il lui répondit. L'avantage de se sourire, c'est que tout le monde l'interprétait comme il le voulait.


" He bien, je doute que toutes les personnes présentes soient des amis de ce cher Nathaniel, cependant, tu peux être sûr qu'il les connait, de près ou de loin. "

Il fallait vraiment être aussi innocent que Michaelis pour croire que tout ces gens étaient amis d'Elvil. Au plus on montait dans la hiérarchie de Lichtland, au plus les gens avaient de pouvoir, au moins ils avaient d'amis et de gens à qui faire véritablement confiance. Il tait une exception mais bon, dans l'ensemble, cela se révélait être vrai.
S'installant un peu plus confortablement dans le bassin, l'enfance toujours collé contre lui, il en profita pour le placer face à lui, entre ces fines jambes, pouvant ainsi observer plus attentivement les prunelles vertes du jeune Michaelis.


" Les Devinettes, pourquoi pas? C'est un jeu que j'apprécie beaucoup... "


Si Fenrir n'était pas capable de se controler avec autant d'application, on aurait put apercevoir un large sourire se dessiner sur son visage d'un blanc laiteux. Les Devinettes, les enigmes, les questions et les réponses, voilà quelques choses qui faisaient vivre notre informateur. D'ailleurs, une question lui venait déjà... Un humain? Quel humain? Les Humains qui se promenaient seuls faisaient souvent des courses pour leur maitre. Par conséquent, ils n'avaient pas le temps de jouer aux devinettes avec le jeune Michaelis. Alors, que faisait il, cet humain? Pour sûr qu'il aurait sa réponse, cependant, rien ne servait de courir...


" Alors, Michaelis, tu commences ? "
_________________
Cornes de guerre, sonnez l’heure de Ragnarök !
Que les destructeurs de l’homme rugissent depuis Jötunheim
Pour déchirer le monde et jeter à bas les océans
Jusqu’à ce que dans Asgard se réveillent les dieux endormis

Revenir en haut
Michaelis Von Black
Ange

Hors ligne

Inscrit le: 27 Avr 2009
Messages: 149
Age: 304
Métier: Aristocrate
Esclave de: Personne
Maître de: Rickel Dark

MessagePosté le: 15/07/2009 23:10:46    Sujet du message: Il y a des choses auxquelles on n'échappe pas... Répondre en citant

Ce Fenrir était bien gentil! Pas comme l'autre humain qui lui avait fait mal en jouant aux devinettes, faisant remonter les mauvais souvenirs. Et, malgré son innocence incurable, Michaelis n'était pas dupe, la main de l'informateur ne passa pas inaperçue. Il fit en sorte de se blottir encore mieux contre lui, les deux cors pâles et frêles se faisant plaisir par le simple contact de leurs peaux aristocratiques.

Michaelis n'aimait pas commencer les jeux. Ni parler des choses des grands. C'est pour ça qu'il ne continua pas le sujet, auquel il n'aurait pas compris grand chose et auquel il ne voulait rien comprendre, des "amis" de Nathanyel. C'est pour la même raison qu'il esquiva la dernière question de son charmant interlocuteur.

A la place d'ouvrir le jeu, il s'empara d'un plateau avec des en-cas. Il était vraiment grand, surtout pour deux personnes, mais vola de la table-buffet la plus proche, jusqu'au bord du bassin, avec une grande aisance et grâce. Il y avait de tout, des chips au mini-tartines. Michaelis aimait grignoter de temps en temps, surtout en jouant. Ne prenant jamais un gramme, il s'en donnait à cœur joie de tous les plaisirs possibles et imaginables. Et la perspective d'un autre plaisir se profilait déjà à l'horizon. Il n'avait rien contre un autre type de jeu, tout aussi agréable sinon plus, en compagnie de Fenrir. Son petit esprit en tenait déjà compte...

"Tu peux commencer, on ne parle pas la bouche pleine."

Dit-il, se mettant une petite tartine toute entière dans la bouche. Son sourire... angélique, c'est le mot... était très explicite. Il n'avait pas envie de commencer... Souriant, il finit de mâcher. Mais lorsque l'Informateur devait lui poser sa première question, un souvenir remonta à la surface de la mémoire du gamin. Un souvenir sur l'humain, mais un souvenir très drôle.

"Dis... L'humain, il n'avait pas voulu trouver... Je pense qu'il ne savait pas. Tu connais mon âge?"

Dans l'ignorance du métier de son interlocuteur, et croyant au grand mystère, Michaelis était certain de trouver la devinette impossible à résoudre. Même si ça lui ferait bien plaisir de perdre cette manche, pour pouvoir continuer le jeu, à peine commencé...

_________________
Profitons de l’instant, saisissons le présent.
Osons ne restons pas inertes !
Quand le monde court à sa perte.
Il n’y a pas de plaisir superflu !
(Mon Nathaniel)
Revenir en haut
Grimsnal Fenrir
Démon

Hors ligne

Inscrit le: 11 Jan 2009
Messages: 42
Age: 532 ans
Activité: Informateur
Esclave de: personne
Maître de: Lui même

MessagePosté le: 15/09/2009 22:23:17    Sujet du message: Il y a des choses auxquelles on n'échappe pas... Répondre en citant

Un sourire se dessina sur les lèvres de l'informateur lorsqu'il entendit la devinette. Voilà un jeu qui lui plaisait bien... Même si habituellement... C'est lui qui posait les questions. Cependant, il fit mine de réfléchir intensément, entortillant l'une de ces mèches blanches autour de son doigt et caressant doucement le dos de l'adorable Michaelis. Après quelques secondes, il répondit enfin, se penchant doucement à l'oreille de l'enfange, un sourire finement dessiné sur ses lèvres. Son souffle caressait la nuque du jeune Michaelis alors qu'il lui murmurait quelques mots.

" A vu de nez, je dirais 300, 304?... Est ce que je suis dans le bon ? "

Il avait hésité un instant, ne se souvenant plus de sa date de naissance. Il fallait avouer qu'il n'avait jamais vraiment dû se pencher sur le cas de Michaelis avant. Enfin, pas au point qu'il se souvienne de ce genre de détail. C'était d'ailleurs l'occasion d'inverser la tendance. Ce jeune garçon, malgré son caractère quelque peu irritant aux yeux de Fenrir, pouvait surement se révéler utile, et pour une fois, Fenrir n'utilisait pas le mot "Utile" dans le sens professionnel... Ou presque pas.
Cette soirée n'allait pas être aussi pourrie qu'il le croyait, s'il jouait bien. En parlant de jeu d'ailleurs, il avait une petite question pour le jeune Michaelis, gardant de coté celle sur l'humain vagabond.


" Alors ? Je suppose que c'est à moi, non ? "

Ses deux mains étaient à présents posées sur l'objet de son attention, parcourant doucement la peau douce de l'ange. Décidément, cela faisait bien trop longtemps qu'il ne s'était pas accordé un peu de douceur. Beaucoup trop longtemps. Il valait donc mieux qu'il ne laisse pas passer cette jolie, mignonne et adorable occasion. Son regard vermeil en disait long.

_________________
Cornes de guerre, sonnez l’heure de Ragnarök !
Que les destructeurs de l’homme rugissent depuis Jötunheim
Pour déchirer le monde et jeter à bas les océans
Jusqu’à ce que dans Asgard se réveillent les dieux endormis

Revenir en haut
Michaelis Von Black
Ange

Hors ligne

Inscrit le: 27 Avr 2009
Messages: 149
Age: 304
Métier: Aristocrate
Esclave de: Personne
Maître de: Rickel Dark

MessagePosté le: 16/09/2009 09:20:19    Sujet du message: Il y a des choses auxquelles on n'échappe pas... Répondre en citant

Ce Fenrir, était non seulement gentil et très beau mais en plus, il connaissait la réponse à la question. La beauté androgyne du jeune Michaelis se donnait entièrement à son interlocuteur, venant se blottir contre lui. Les deux aristocrates étaient séduisants, cela ne faisait aucun doute. Cependant, un des deux laissait faire à l'autre, l'attirant timidement avec sa simple présence. Le petit angelot commença à jouer avec l'eau, faisant des vagues avec ses petites mains, faisant semblant de ne pas sentir les caresses de son interlocuteur. Il lui répondit, quelque peu impressionné, mais déjà aspiré par ce nouveau jeu, dont il allait se lasser d'une seconde à l'autre.

"Oui! Tu es très fort, Fenrir... J'aime bien jouer avec Toi, Tu es si gentil..."

Sa voix était douce et pure. C'était un murmure, semblable à la caresse d'une petite main douce. Michaelis avait envie que Fenrir vienne le caresser un peu plus, autrement que dans le dos et autrement qu'avec des paroles. Cet homme avait quelque chose d'irrésistible, Michaelis n'aimait pas résister à ses envies. Il se laissait toujours aller et personne ne lui avait jamais fait du mal. Ou pas assez pour l'inciter à la prudence. Mais pourquoi devrait-il être prudent à une soirée chez Nathanyel? Nathanyel ne laisserait personne lui faire du mal. Il en était convaincu...

S'amusant à observer les tourbillons qui se formaient à chacun de ses gestes, le jeune Von Black souriait. Puis, cessant son jeu, il vint changer de position pour s'allonger entre les jambes de l'informateur, le dos posé sur son torse. Ses grandes ailes s'écartèrent afin de leur permettre une surface de contact maximale entre ces deux corps plus qu'exquis. L'angelot se blottit contre lui, mettant plus de la moitié de son corps à la portée des mains agiles de Fenrir. Il n'attendait qu'elles viennent lui faire plaisir.

"Oui... Bien entendu, c'est à Toi!"

Allez savoir s'il parlait encore du jeu ou s'il demandé que Fenrir y aille plus posément avec ses jeux de séduction.
_________________
Profitons de l’instant, saisissons le présent.
Osons ne restons pas inertes !
Quand le monde court à sa perte.
Il n’y a pas de plaisir superflu !
(Mon Nathaniel)
Revenir en haut
Grimsnal Fenrir
Démon

Hors ligne

Inscrit le: 11 Jan 2009
Messages: 42
Age: 532 ans
Activité: Informateur
Esclave de: personne
Maître de: Lui même

MessagePosté le: 24/11/2009 23:36:30    Sujet du message: Il y a des choses auxquelles on n'échappe pas... Répondre en citant

Il n'y avait bien que Michaelis Von Black pour associer le mot gentil au nom de Fenrir Grimsnal, l'un des pires enfoirés de Lichtland. Cependant, le dit enfoiré ne releva pas ce détail, préferant se concentrer sur l'adorable créature qu'il avait entre les bras. Car, il faut bien l'avouer, si Fenrir était loin de déplaire physiquement... On avait tout de même tendance à le fuir et à se méfier de lui. Qui pouvait savoir pour qui il travaillait ? En vérité, tout le monde à la fois, mais ça, il se gardait bien de le divulguer.

Bref, cette angelot ne serait peut être pas de trop, finalement. Les mains de l'informateur s'adaptaient déjà à la nouvelle position du jeune Black, glissant doucement le long de son ventre remontant par moment et effleurant malencontreusement ses cuisses tout en se gardant bien d'en faire plus. Le fait que le jeune Michaelis lui tourne le dos l'arrangeait bien. Il pouvait se permettre de sourire librement, affichant un air quelque peu prédateur et amusé. Oh ce petit était particulièrement adorable... Mais Fenrir voulait l'entendre lui demandé, il voulait l'entendre le supplier, le souffle court. Bref, il voulait s'amuser un peu et en attendant que l'ange ne soit décidé, il allait continuer leur petit jeu.
Approchant ses lèvres de son oreille, il lui souffla quelques mots, à voix basse.


" Bien... C'est à moi. Cependant, je propose qu'on joue dorénavant à un autre jeu. Très légèrement différent. Il s'appelle: Questions-Réponses. L'un de nous deux pose une question, l'autre y répond et vu que c'est moi qui ais gagné... Je pose les questions. Qu'en dis-tu ? "

Sa question coïncida presque aussitôt avec l'effleurement de l'entrejambe du jeune Von Black, son autre main continuant de caresser la peau douce du garçon, remontant son cou, sa joue et la caressant doucement avant de redescendre...
Il était plutôt rare que Fenrir se laisse aller à se genre de jeu dans un endroit aussi peuplé et il espérait avec la plus grande ardeur que personne ne le surprenne... C'est qu'il y en avait beaucoup qui se souciait de ce petit. En particulier Nathaniel Elvil. Pas sûr qu'il apprécie de voir son jeune amant répondre à des questions douteuses posées par un être douteux qui traficotaient un tas de truc louche la plupart du temps.


[Désolé... C'est court mais ça faisait longtemps que je laissais trainer ça, trop.]
_________________
Cornes de guerre, sonnez l’heure de Ragnarök !
Que les destructeurs de l’homme rugissent depuis Jötunheim
Pour déchirer le monde et jeter à bas les océans
Jusqu’à ce que dans Asgard se réveillent les dieux endormis

Revenir en haut
Michaelis Von Black
Ange

Hors ligne

Inscrit le: 27 Avr 2009
Messages: 149
Age: 304
Métier: Aristocrate
Esclave de: Personne
Maître de: Rickel Dark

MessagePosté le: 25/11/2009 15:06:50    Sujet du message: Il y a des choses auxquelles on n'échappe pas... Répondre en citant

[Ca ne fait rien. C'est pas comme si on avait rien joué en attendant de le mettre par écrit. ///]

Comme un sublime petit joyaux dans les mains d'un avare, le petit Michaelis tombait dans les griffes de Fenrir. Le pire, ce qu'il n'était pas vraiment question de griffes. L'Informateur avait des paumes, comme tout le reste de sa peau d'ailleurs, d'une délicatesse exquise et cruelle. Celle qui est parfaitement calibrée pour séduire, faire plaisir, mais laisser un horrible goût de trop-peu. Pas étonnant qu'il sache autant de choses, s'il s'y prenait de cette façon avec toutes ses sources... Bien que ce ne soit pas toujours le cas, probablement. Cependant, ce n'est pas notre petit angelot qui aurait ce genre de pensées.

Bien au contraire. Il ne se doutait strictement de rien et se laissait aller à toutes les caresses, gémissant et ondulant son corps pour prolonger le contact entre sa peau et les mains de son interlocuteur démoniaque. C'est le souffle du dernier Grimsnal qui arracha au petit Von Black un petit cri, plus fort que les autres. Ponctuée de caresses, magistralement bien placées, la voix résonna dans la tête du garçonnet. Comment refuser de changer de jeu, surtout lorsqu'on nous le demande de cette manière ?

"D... d'accord. Commence, Fenrir... MmmmmMmmmmmmmm"

C'était difficile de parler correctement. Les mains de Fenrir étaient sans nul doute des mains d'expert. Et animées par un esprit fourbe et machiavélique. Les petites mains d'ange se serrèrent sur le torse de l'Informateur, sans lui faire mal, mais montrant qu'il avait du mal à se retenir. Il lui En fallait Plus. Pour le moment, pas beaucoup, mais un peu plus. A la limite, en cet instant, on pourrait dire qu'ils ne faisaient rien. Michaelis avait besoin de sentir qu'il se passait quelque chose. Un peu plus d'affection... Son murmure fut une supplication saccadée, d'une candeur difficile à concevoir.

"Mais... avant, Fenrir... serre-moi dans tes bras... s'il-te-plait !"

Trop mignon pour être véritablement innocent... Cependant, c'était bien la partie toute douce et pure de Michaelis Von Black qui parlait. L'autre partie de lui était vraiment très loin, Fenrir n'avait rien à craindre en ce qui concerne une crise de larmes ou de colère. Bien qu'il ne soit pas vraiment totalement à sa merci (pour le moment, il n'avait envie que d'affection, rien de plus), ça n'allait pas tarder. Il aurait fallu une intervention extérieure pour briser le charme de la situation.

Michaelis tombait... se précipitait dans les filets du démon. Et ce avec joie.

_________________
Profitons de l’instant, saisissons le présent.
Osons ne restons pas inertes !
Quand le monde court à sa perte.
Il n’y a pas de plaisir superflu !
(Mon Nathaniel)
Revenir en haut
Grimsnal Fenrir
Démon

Hors ligne

Inscrit le: 11 Jan 2009
Messages: 42
Age: 532 ans
Activité: Informateur
Esclave de: personne
Maître de: Lui même

MessagePosté le: 21/02/2010 23:14:39    Sujet du message: Il y a des choses auxquelles on n'échappe pas... Répondre en citant

Hehe... Presque trop facile. L'informateur se délectait de sa jeune prise, s'imaginant déjà ce qu'il pourrait faire avec lui. Finalement, ce petit ne serait pas Si ennuyant que ça. Sûr qu'il pourrait en tirer quelques infos, et ça, c'était bien... Sur ces pensées, ses mains continuaient à parcourir avidement le corps de l'angelot. Qu'il était doux et mignon... Lorsqu'on savait comment s'en servir, et cette douce supplication... Comment résister?
Avec une douceur toute calculée, il l'entoura de ses bras, sa tête se calant dans le creux de sa nuque. Michaelis pouvait sentir le souffle du démon lui caresser l'oreille ainsi que de doux battements quelques peu irréguliers qui de toute évidence devaient provenir d'un cœur, preuve que Grimsnal en possédait un. Il le garda contre lui quelques instants, peut être plus qu'il ne l'aurait voulu avant de briser le silence.


"Alors, petit Michaelis... On joue ? " Un sourire de petit carnassier dessina ses lèvres. Il n'était certainement pas le lion de Lichtland ni même un loup, malgré le nom que lui avait donné ses parents mais... Fenrir était le genre de carnivore sournois qui se cache dans l'ombre des pires et attends patiemment que sa proie faiblisse pour lui porter le coup fatal. " Pourquoi je pose la question ? Bien sûr qu'on va jouer... Alors, Mhmm... Que pourrais-je te demander ?"

La question méritait réflexion et tandis qu'il réfléchissait, il l'entortillait son doigt autour d'une mèche blonde. La chaleur de l'eau l'engourdissait petit à petit et de là où il était, il pouvait entendre le son des voix des autres invités entre-mêlés. Ils étaient quelque peu à l'écart mais il ne pouvait s'empêcher de penser que n'importe qui pouvait venir les surprendre ou écouter leur conversation. Déformation professionnelle... Il tenta de repousser dans un coin de sa tête cette idée dérangeante pour se concentrer à nouveau sur son jeune partenaire de jeu. Réfléchis... Michaelis Von Black ne devait pas beaucoup se mêler des affaires familial et ne prêtait sans doute que peu d'intérêt à ce genre de chose... Il était plutôt du genre volage. Il rencontrait beaucoup de monde, leur demandais de jouer avec lui,... Hum... N'avait-il pas parler d'humain en début de conversation ? Pour ce qu'il en savait, Michaelis Von Black n'avait pas acheté d'esclave humain dernièrement. Il n'avait pas besoin de ça... Alors, celui de quelqu'un d'autre, forcément. Un humain qui avait le temps de jouer avec le jeune Von Black. Pfff... Pourquoi s'intéresser à cela ? Cette affaire avec Quimn lui prenait vraiment trop l'esprit... Tant pis, de toute façon, il pourrait poser autant de question qu'il le voulait à ce cher petit. Il lui dirait tout, en échange de quelques caresses.

" Tu m'as parlé d'un humain, là-tantôt... Comment était-il ? Mignon, il a voulu jouer avec toi ? "

La question avait été posée à voix basse. Malgré tout, il restait méfiant quant aux éventuels petits fouineurs de son espèce...
_________________
Cornes de guerre, sonnez l’heure de Ragnarök !
Que les destructeurs de l’homme rugissent depuis Jötunheim
Pour déchirer le monde et jeter à bas les océans
Jusqu’à ce que dans Asgard se réveillent les dieux endormis

Revenir en haut
Michaelis Von Black
Ange

Hors ligne

Inscrit le: 27 Avr 2009
Messages: 149
Age: 304
Métier: Aristocrate
Esclave de: Personne
Maître de: Rickel Dark

MessagePosté le: 23/02/2010 22:21:17    Sujet du message: Il y a des choses auxquelles on n'échappe pas... Répondre en citant

L'abandon. Voilà le mot qui exprime assez bien ce que ressentait le petit ange, sa situation. Il se laissait entièrement aller, Fenrir en faisait ce qu'il voulait. Et il était très loin de vouloir se plaindre. Au contraire, il s'adonnait à ce plaisir, sourire innocent aux lèvres. Après tout, que pouvait bien lui arriver ? Nathanyel était tout près, Michaelis ne faisait que jouer... Et ce démon était si gentil... Si bon, si doux... L'angelot en perdait les restes de sa lucidité, habituellement bien entamée...

"Oh oui, jouons... je veux jouer avec Toi, Fenrir..."


Non seulement il avait envie de tout ce que Fenrir pouvait lui proposer, mais aussi il était partant pour un jeu. Quel enfant ne l'est pas ? Même le fait que son maillot devenait trop serrant ne pouvait le dissuader de jouer, de faire tout ce que l'Informateur lui demanderait...

Alors que l'autre réfléchissait, l'enfange se cala contre lui, plus fort encore et ferma les yeux, laissant les mains habiles de l'albinos le caresser. Il l'amenait au bord de la jouissance, rien qu'en parcourant son torse, son dos, sa nuque... A chaque fois le faisant frisonner, comme si c'était la première. Comment y arrivait-il ? Sans doute que le petit était bien en manque de câlins, comme beaucoup d'enfants. Le fait que Fenrir était quelqu'un d'expérimenté jouait énormément aussi... Et il avait un charme. Un charme irrésistible de 'grande personne dans un petit corps' qui savait ce qu'elle voulait et qui avait le pouvoir propre aux adultes, sans perdre un corps plutôt enfantin et d'autant plus mignon. Michaelis Von Black n'avait aucune chance d'échapper à ses filets, même si on passait le fait qu'il s'y jetait de tout son cœur.


"Il... n'était pas très gentil... Il a dit qu'il voulait bien jouer, mais il m'a fait mal... Et il m'a dit qu'il s'appelait personne... Drôle de nom, hin Fenrir ?"


Le tout fut assez saccadé. Rien de bien étrange. Essayez d'articuler correctement, en gémissant et ayant du mal à reprendre votre souffle, coupé par le plaisir décuplé par les caresses de votre interlocuteur. Cela dit, c'est dans ses moments-là qu'on fait très attention pour que notre réponse vienne satisfaire celui qui vous a posé la question. On a pas envie qu'il s'arrête, n'est-ce pas ?


"Il n'était pas moche... Nathanyel et Toi, vous êtes plus beaux... Il avait des cheveux... Oh ! Fenrir... blancs... Oui, blancs, c'est ça... Pourtant, il n'était pas vieux... j'ai entendu dire que les humains ont les cheveux blancs quand ils sont très vieux... C'est vrai, ça ?"


L'enfant prenait inlassablement le dessus, dans ce petit esprit si torturé, mais enfermé dans un corps ô combien délicieux. Une petite praline qui méritait déjà d'être mangée... Non. Savourée... Voilà, c'est cela.
_________________
Profitons de l’instant, saisissons le présent.
Osons ne restons pas inertes !
Quand le monde court à sa perte.
Il n’y a pas de plaisir superflu !
(Mon Nathaniel)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 19/11/2018 22:35:30    Sujet du message: Il y a des choses auxquelles on n'échappe pas...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    °~Das Kreuz Des Engels~° Index du Forum -> °~ A l'intérieur de la ville °~ -> Les bassins -> ¤ Soirée chaude ¤ [PV inscrits] Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com